Rechercher
  • ILA Canada

Le professeur Marie-Claire Cordonier Segger reçoit le prix Leverhulme Trust Visiting Professorship



Une prestigieuse récompense internationale - le Leverhulme Visiting Professorship - a été accordée au professeur Marie-Claire Cordonier Segger de la School of Environment, Enterprise and Development (SEED), Faculté de l'environnement, Université de Waterloo, par l'Université de Cambridge pour qu'elle se rende au Royaume-Uni et inspire de nouvelles recherches, un enseignement et un dialogue sur le changement climatique et la durabilité au cours des deux prochaines années.


Les pays se sont engagés à réaliser 17 objectifs de développement durable (ODD) ambitieux, allant de l'ODD 1 (pas de pauvreté) à l'ODD 13 (action climatique), à l'ODD 15 (vie sur terre), à l'ODD 16 (paix, justice et bonne gouvernance), entre autres, à tous les niveaux d'ici 2030. Cependant, le monde se trouve dans une situation d'urgence climatique, et des écarts importants subsistent entre les objectifs ambitieux des ODD en matière de droit international et de politique et la capacité des législateurs et des responsables politiques, des universitaires et des diplômés destinés au secteur public et au secteur privé à les réaliser, au Canada, au Royaume-Uni et dans le monde entier.


Cette prestigieuse bourse de professeur invité Leverhulme, attribuée par l'université de Cambridge au professeur Marie-Claire Cordonier Segger, comble cette lacune. Elle invite un "professeur international exceptionnel et éminent", doté d'une expertise mondiale en matière de solutions juridiques et de gouvernance pour le changement climatique et le développement durable, de l'Université de Waterloo et du Centre for International Sustainable Development Law (CISDL) au Canada, à passer plusieurs mois au cours des deux prochaines années pour donner une série de conférences de haut niveau à l'Université de Cambridge, à l'Université d'Oxford, à la London School of Economics (LSE) et à d'autres, et pour améliorer les connaissances sur le changement climatique et les ODD.


Ce prix est l'un des premiers Leverhulme Trust Visiting Professorships à être remporté par une femme à l'Université de Cambridge, et très rare à être accordé dans le domaine des sciences sociales. Le professeur Cordonier Segger a été nommé par l'Université de Cambridge et est accueilli par le Bennett Institute for Public Policy en collaboration avec des collègues du droit, de l'économie foncière et d'autres départements.


Le professeur Marie-Claire Cordonier Segger a déclaré : "C'est un grand honneur de se voir accorder cette opportunité exceptionnelle d'encourager la recherche et le débat sur les réponses juridiques et politiques au changement climatique, et sur les solutions potentielles de développement durable, à l'Université de Cambridge et dans tout le Royaume-Uni. Le changement climatique est le défi judiciaire de notre siècle. Une plus grande ambition est désespérément nécessaire, à l'échelle mondiale, dans tous les secteurs et toutes les disciplines, pour répondre à l'urgence climatique actuelle et atteindre les objectifs mondiaux de développement durable. Grâce à cette chaire de professeur invité, je me réjouis de faire progresser les nouveaux partenariats de recherche et le dialogue sur les politiques publiques, et d'aider une nouvelle génération de diplômés et de collègues à renforcer les connaissances et les compétences nécessaires pour faire face à cette menace cruciale pour l'humanité et toutes les espèces."


Le Lauréat : Un leader mondial dans le domaine du droit et de la politique du changement climatique et du développement durable.


Prof Dr Marie-Claire Cordonier Segger, DPhil (Oxon), MEM (Yale), BCL&LLB (McGill), BA Hons (Carl/UVic), FRSA, JFR, est une universitaire de renommée mondiale, une experte juridique et une innovatrice en matière de politique sur le changement climatique et le développement durable. Lauréate du prestigieux Justitia Fundamentum Regnorum et d'autres prix internationaux, elle est professeur titulaire de droit international à la School of Environment, Enterprise and Development et Fellow de la Balsillie School of International Affairs de l'Université de Waterloo, au Canada. Elle est également directrice principale du Centre de droit international du développement durable (CDIDD) et secrétaire exécutive de l'Initiative sur le droit et la gouvernance du climat de la CdP25 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Elle donne des conférences sur les ODD dans le monde entier, siège au conseil d'administration de l'Association canadienne de droit international et du Trust for Sustainable Living, préside une communauté de pratique de la Banque mondiale sur l'environnement et préside l'Initiative sur le droit et la gouvernance de la biodiversité de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, entre autres engagements. Elle a publié plus de 20 livres et plus de 120 articles en cinq langues, édite une série de volumes sur le développement durable avec Cambridge University Press, et fait partie des comités de rédaction/révision de cinq revues de droit international, dont elle a cofondé trois. Elle possède également plus de 20 ans d'expérience en matière de négociation de traités internationaux, de direction et de renforcement des capacités dans plus de 80 pays, en tant que conseillère principale pour les négociations de traités de l'ONU, les organisations internationales et les pays sur la mise en œuvre de l'accord de Paris de la CCNUCC et des objectifs mondiaux de développement durable. Dans le passé, elle a notamment été conseillère juridique principale auprès de la présidence de la CCNUCC et de la Convention de Ramsar sur les zones humides, experte juridique principale auprès de l'Organisation internationale de droit du développement (OIDD), directrice de recherche principale fondatrice du Sustainable Prosperity Policy Research Network et haut fonctionnaire au ministère canadien de l'environnement et du changement climatique. Elle a contribué à la création du Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) du Canada, qui est présidé par le professeur Jean Andrey, doyen de la faculté d'environnement de l'université de Waterloo.



2 vues0 commentaire